Votre centre de ressources sur l'Union européenne

accueil
Ressources
Actualités

Le CV européen prend « le virage de la modernité »

Partager

"Créé en 2004, Europass est un passeport européen pour l’emploi déjà utilisé par 100 000 millions de travailleurs. Il est composé de cinq documents pour exprimer clairement ses compétences et qualifications à travers l’Europe.

Deux documents sont en accès libre : Le CV qui aide à présenter ses compétences et qualifications. Et le passeport de langues, un outil d’autoévaluation pour les compétences et qualifications linguistiques.

Mais aussi trois documents délivrés par les autorités compétentes : L’Europass Mobilité permettant de consigner les savoirs et compétences acquis dans un autre pays européen. Le Supplément au certificat qui décrit les savoirs et compétences acquis par les titulaires de certificats de l’enseignement et formation professionnels. Et le Supplément au diplôme précisant les savoirs et compétences acquis par les titulaires de diplômes de l’enseignement supérieur. [...]

 

Europass va se transformer en « une plateforme numérique d’information » qui va regrouper des outils déjà existants. Au dispositif actuel Europass, viendront se greffer : un outil d’autoévaluation : « souvent lors d’un stage, les gens ne sont pas conscients des compétences qu’ils acquièrent. Il y aura des modules pour les identifier », le site Euroguidance qui fournit des informations sur l’orientation, le portail LOQ qui présente les offres de formations, le cadre européen des certifications, et Skills panorama, qui définit les besoins en compétences en Europe.

« L’idée c’est de regrouper l’ensemble de ces informations sur une seule plateforme en gardant le nom Europass, et donc bénéficié de sa notoriété », présente Rachel Duigou. Les outils seront de meilleure qualité et plus faciles à utiliser. [...]

 

« Cette décision doit encore être votée par le Parlement, probablement au printemps, précise Laurent Lascrou. Les différentes antennes nationales ont été associées à la réflexion politique et nous travaillons déjà sur ce projet. Mais il faut tout créer. Nous espérons une mise en application en 2019. »

« L’objectif de cette nouvelle plateforme est que les utilisateurs puissent faire connaître leurs compétences et qu’ils s’insèrent professionnellement ». « Qu’ils comprennent que la mobilité n’est pas un frein », ajoute Rachel Duigou. Bien au contraire."

 

Source : Coline Paistel pour jactiv-ouest-france




Voir toutes les actus